Revitalisation urbaine

La Revitalisation Urbaine reprend les trois outils politiques suivant : les contrats de quartiers durables, les contrats de rénovation urbaine (CRU) et les politiques des fresques BD.

1. Les Contrats de Quartiers Durables (CDQD)

Des budgets importants (100 millions d’euros en 6 ans) sont débloqués par la Région et la Ville de Bruxelles pour rénover certains quartiers de Bruxelles et améliorer le cadre de vie des habitants. La Ville de Bruxelles compte aujourd’hui pour le moment cinq Contrats de Quartier en cours :

Bockstael

25.125.000 €

Le projet phare est de relier la promenade verte de Tour et Taxis à la place Bockstael et de créer des espaces récréatifs dans un environnement naturel. Ce CDQD prévoit aussi un nouveau pôle jeunesse, une crèche francophone, le réaménagement de la place Bockstael et de ses abords avec l’installation d’une œuvre d’art, un point vélo, des mini-parcs, des logements à basse énergie et un café socio-culturel dans l’ancienne gare de Laeken.

Jonction

25.025.002 €

L’objectif est de rendre plus convivial l’espace public aux abords de la Jonction et de l’immeuble de logements Brigittines/Visitandines. Il prévoit notamment une nouvelle salle de sport de quartier, la construction de deux espaces de co-accueil pour la petite enfance, la création de 5 logements d’habitat solidaire et la mise en conformité aux normes d’Infrabel des espaces inexploités sous les voies ferrées. Jusqu’en février 2019, en plein cœur du périmètre, l’équipe du Contrat de Quartier accueille et informe les habitants à l’Antenne de Quartier la Vitrerie située rue de Nancy, 17-19

Les Marolles

Ce CDQD en est à l’année zéro, c’est-à-dire l’élaboration du programme d’investissements de base selon les besoins des habitants. Un diagnostic est établi (à consulter ici : contratdequartier.bruxelles.be). Afin de maintenir le débat public au centre du diagnostic, la participation des habitants est vivement encouragée via l’antenne participative (Rue Haute 244, 1000 Bruxelles), des enquêtes par formulaires et en ligne, plusieurs réunions avec les habitants, le secteur associatif, ainsi que des visites de terrain avec plusieurs experts pour déterminer les besoins et priorités.

Masui

24.745.777 €

L’enjeu de ce CDQD était de valoriser l’ancien tracé de la Senne. Le projet : 63 logements, 84m² de panneaux solaires, des citernes contenant 132.600 litres d’eau de pluie, 1 potager, 44 places dans 1 crèche, 5 arbres plantés, 1348m² de toitures vertes, 25 projets socio-économiques, l’extension d’une école, un nouveau centre de prévention.

Jardin aux Fleurs

27.084.549 €

Une des principales priorités de ce CDQD, c’est de reconfigurer l’îlot Fontainas dans un soucis environnemental et de durabilité. Le projet : 59 logements, 1 potager, 30 places dans 2 crèches, 60 arbres plantés, 24 projets socio-économiques

Les objectifs d’un Contrat de Quartier Durable sont : améliorer la qualité de vie par des actions concrètes qui touchent plusieurs domaines (rénovation et création de logements, réhabilitation de l’espace public, création d’infrastructures de proximité, renforcer la cohésion sociale, création d’emploi et d’activités économiques, améliorer l’environnement, économiser de l’énergie, etc.). De multiples initiatives sont également portées par les habitants, les travailleurs et les associations de ces quartiers. La Participation citoyenne doit y jouer un rôle essentiel. La dynamique se poursuit généralement au-delà du délai des 4 ans pour le lancement des chantiers de rénovation de l’espace public et de construction de logements.

2. Les Contrats de Rénovation urbaine (CRU)

il s’agit également d’opérations de revitalisation urbaine situées sur plusieurs communes de notre Région. La Ville de Bruxelles est active principalement sur deux d’entre eux :

  • CRU1: Citroën- Vergote (Bruxelles – Molenbeek-Saint-Jean) : ce projet est très important et vise notamment à transformer toute cette partie du canal en un quartier moderne et tourné vers l’avenir, à restructurer la ferme du Parc Maximilien, ouvrir la Senne, réaménager l’Allée Verte, etc.
  • CRU5 : Heyvaert – Poincaré (Anderlecht – Molenbeek-Saint-Jean – Bruxelles) : il s’agit principalement de l’aménagement du parc de la Sennette.

 

Participation citoyenne

Les temps changent et construire la Ville ne se fait plus à huis clos entre politiques, administration et experts, mais bien les habitants. Il est essentiel que les personnes qui vivent et travaillent à Bruxelles se sentent « acteurs » de leur Ville, qu’elles prennent part aux décisions qui les concernent. C’est pour cette raison que je compte mettre en place plusieurs outils leur permettant de participer !

Les forums de quartier sont déjà un succès (répartis en 9 zones), il seront reconduits et remaniés vers davantage de participation. En 2018, et pour la première fois en Belgique, je lance un véritable « Budget Participatif » qui permet aux Bruxellois, avec une partie du budget de la Ville (200 000 euros !), de développer leurs propres initiatives citoyennes. Objectif : offrir aux citoyens un pouvoir de codécision aux côtés du Collège des Bourgmestre et Echevins et permettre de devenir pleinement acteur de leur commune. Le Budget Participatif a déjà fait ses preuves dans des grandes villes telles que Paris ou New York.

Aussi, l’appel à projets « Rues à Vivre » est en route ! Il offre aux citoyens la possibilité d’imaginer et d’expérimenter de nouvelles manières de vivre ensemble dans leur rue, pour rendre leur quartier plus beau, plus convivial, plus propre et plus sûr. Un véritable « laboratoire urbain » digne d’une ville du 21e siècle !

Plateforme BPART

Fresques BD

La Ville de Bruxelles compte 56 fresques de bande dessinée, avec des personnages connus tels que Tintin, Spirou, Ric Hochet, ou encore Corto Maltese, Lucky Luke, Yoko Tsuno, Natacha, Astérix.. Un véritable patrimoine !

En synthèse, mon ambition : en rénover une dizaine par an et en inaugurer trois à quatre chaque année, en lien avec l’histoire du quartier et en concertation avec les citoyens. Mais également donner la parole aux citoyens, aux éditeurs, dans le choix de l’œuvre.

 

Une vidéo de la création d’un mur BD :