Aujourd’hui, nous avons examiné la proposition d’Ecolo d’interdire tous les véhicules diesel à Bruxelles dès 2025.

D’emblée, je dois dire que je n’y suis pas opposé par principe!

La pollution de l’air est une priorité! Le MR a d’ailleurs été le premier à plaider pour une zone de basse émission à Bruxelles. Une zone mise en place, 4 ans après, par le gouvernement bruxellois. En 2012, Évelyne Huytebroeck, elle-même, s’opposait pourtant, à l’idée de cette zone car cela « risquait de poser des graves problèmes socio-économiques » ! Une attitude récurrente dans ce parti. Il y a l’Ecolo des manifs et des propositions électorales et puis l’Ecolo des majorités qui affiche peu de résultats.

Si je ne suis pas défavorable à cette proposition, c’est que je n’ai pas pas d’idéologie en la matière. Je suis neutre technologiquement ! Raison pour laquelle, j’ai plaidé pour que cette proposition soit examinée par des experts, des scientifiques et qu’on puisse avoir 1 journée de débat en commission. Réponse d’Ecolo : NON !

Pourquoi en discuter avec des experts une journée ? Pas pour encommissionner mais pour

•étudier son impact réel sur la qualité de l’air et sur les émissions de CO2,

•examiner la faisabilité technique et financière pour les citoyens, les entreprises, les services publics !

J’ai le droit  aussi de m’interroger sur l’efficacité de ne bannir QUE le diesel ? Le débat  devrait avant tout être d’ordre scientifique. Les inconnues sont nombreuses et les polluants émis sont différents.

  • Car si les émissions des moteurs à combustion sont une source d’émission en milieu urbain, l’interdiction unique des diesels ne règlera pas la problématique des particules ultrafines. Aux États-Unis, où le diesel est inexistant, le taux de mortalité lié à la qualité de l’air est tout aussi élevé. Pourquoi? 
  • Si les moteurs à essences à injection directe produisent moins de dioxyde d’azote, ils produisent plus de particules et d’hydrocarbures. Le diesel produit par ailleurs moins de dioxyde de carbone. Comment déterminer qui pollue le plus ?
  • Qu’en est-il de l’arrivée sur le marché de véhicules diesel respectant la norme Euro 6-d ? Pourquoi bannir une technologie qui s’adapte aux normes environnementales de plus en plus strictes ?

J’ai posé ces questions à Ecolo. Je n’ai eu aucune réponse! J’ai proposé des auditions. Ecolo les a refusées…

A coté de nos propositions visant à augmenter massivement les investissements dans les transports en commun (+ de fréquence, + de qualité), dont le métro auquel s’oppose Ecolo, je continuerai, avec mes Collègues, à plaider pour doter notre région d’une stratégie intégrée, coordonnée et transversale en matière de mobilité à carburants alternatifs. 

X