Communiqué sur base d’interventions et questions au Parlement #Patrimoine 

La Convention d’entretien et de rénovation du Parc Duden prévoit un travail sur les aspects environnementaux du lieu. David Weytsman (MR) s’étonne que celle-ci ne prévoie rien pour la protection du petit patrimoine. Ce dernier interrogea par ailleurs le Secrétaire d’état en charge du Patrimoine sur la disparition de statues du Parc Duden.

Le Parc Duden, situé à Forest, est un domaine richement boisé, bien connu des promeneurs et autres amateurs d’air frais. L’Histoire de ce parc remonte au Moyen-Âge. Il faisait partie du bois de la Heegde, qui reliait alors Boitsfort à Forêt. Cette partie du bois a été reprise par la famille Duden en 1869. C’est à cette famille que nous devons la forme actuelle du parc. En effet, elle y érigea sa demeure de style néoclassique, jouxtée par des écuries, ainsi qu’une chapelle protestante aujourd’hui disparue.

La famille Duden décida de léguer son parc au Roi de l’époque, Léopold II. Leur condition ? Que ce lieu devienne un parc public portant leur nom. Léopold II respecta cette demande et inscrivit le parc dans la Donation Royale. Ainsi, à la mort de Madame Duden en 1912, le parc devint public. C’est, aujourd’hui encore, la Donation Royale qui possède le parc.

Le site est classé par Arrêté royal depuis le 26 octobre 1973. La Donation Royale en est le propriétaire et a la charge de l’entretenir. La Commune de Forest en est le bénéficiaire. Depuis 2006 l’Institut Bruxellois de Gestion de l’Environnement est chargé de l’entretien de notre Parc Duden.

Depuis 2006, la Donation Royal confie la gestion et la restauration du Parc Duden à Bruxelles Environnement. Celle-ci prévoit, au travers d’une convention, des tâches telles que la gestion de l’érosion des sols, l’élagage, l’installation de mobilier public, l’abattage d’arbres dangereux, etc.

David Weytsman, député bruxellois, a interrogé Pascal Smet, Secrétaire d’Etat en charge du patrimoine, afin de restituer certaines statues manquantes à ce parc. « Nous ignorons où se trouvent « Diane Chasseresse » et « Victoire agenouillée », une statue à la mémoire du fils de Guillaume Duden » selon Pascal Smet.

Dans sa réponse, Pascal Smet, rappelait que « la restauration du parc Duden est en cours d’étude par Beliris, et concerne principalement la gestion de l’eau, le réaménagement de placettes et la création d’une plaine de jeux ».  Mais « la rénovation ou restitution du patrimoine statuaire n’est pas envisagée à ce stade-ci de l’étude ».

Quant aux trois statues disparues, Pascal Smet admet que la Région ignore où elles se trouvent. Toutefois, « Diane Chasseresse » serait reproductible. Le Ministre explique en effet que le moule est connu et que la restitution du socle et de la statue serait parfaitement envisageable si le « gestionnaire du site, Bruxelles environnement, envisageait cette opportunité». « Concernant la statue de la « Victoire agenouillée », sa recherche ou son remplacement ne sont pas prévus actuellement. La restitution de cette œuvre pourrait être envisagée dans une phase ultérieure de la restauration du parc ». 

Pour David Weytsman, « Il est évident qu’il faut rénover le Parc Duden. Depuis des années, les riverains pointaient du doigt l’état général du Parc mais aussi le manque d’infrastructures. Cependant, je plaide pour qu’on n’oublie pas le petit patrimoine dans ces projets d’investissements. J’interpellerai Alain Maron pour connaitre ses ambitions».

 

Laisser un commentaire

X