Dans la presseHarenLaekenLouise-RooseveltNeder-Over-HeembeekPentagoneQuartier Européen

CADASTRE DES ESPACES DE LIBERTE POUR LES CHIENS & CREATION DE CANIPARCS A BRUXELLES

2 avril 2017 Pas de commentaire

QUESTION AU CONSEIL COMMUNAL RELATIVE AU CADASTRE DES ESPACES DE LIBERTE POUR LES CHIENS & CREATION DE CANIPARCS A BRUXELLES

Une question sur un sujet que j’aborde chaque année : la place des animaux domestiques dans les politiques urbaines.

Près d’un ménage sur trois dans notre pays possède un chien. Ces animaux à 4 pattes sont des sources de bien-être et, en milieu urbain, ils créent du lien social entre tous les citoyens. A cet égard, ils sont un moteur de cohésion sociale et peuvent, moyennant des comportements adaptés, renforcer le vivre-ensemble. Nombreuses villes dans le monde reconnaissent ces qualités.  Récemment la Ville de Paris, mais aussi New York, Barcelone, ont encouragé la compagnie d’un chien tout en organisant le vivre ensemble en bonne intelligence.

Aujourd’hui, certains chiens de Bruxelles (en particulier dans le Pentagone, Avenue Louise, à Laeken ou dans le sud du quartier européen) n’ont pas la vie facile et leur promenade se résume souvent à zigzaguer au milieu des pots d’échappement, à faire un tour d’un pâté de maisons ou, dans des cas plus rares, à se promener en laisse dans certains espaces verts. Nombreux Bruxellois voudraient offrir à leurs compagnons un lieu où ils peuvent courir, apprendre et se défouler en toute sécurité.

Sur le territoire de notre ville, la réglementation de police concernant leurs promenades est claire et identique dans tout l’espace public (trottoirs ou espaces verts) : « Les chiens y sont admis si, et seulement si, ils sont tenus en laisse ».

Cependant, dans certains espaces verts dépendant de la Région de Bruxelles-Capitale, des zones de liberté sont délimitées pour autant que le chien puisse être maitrisé à tout moment. Ces espaces sont excessivement rares et tous les habitants des quartiers de notre Ville n’ont pas la chance de disposer de tels lieux près de chez eux.

Monsieur le Président,

  • La Ville de Bruxelles offre certains espaces, principalement gérés par la Région de Bruxelles-Capitale, dans lesquels les chiens peuvent se promener en toute liberté. Ces espaces sont peu nombreux et sont particulièrement méconnus du grand public. Disposez-vous d’un cadastre de ces lieux, gérés par la Région et éventuellement la commune, afin d’objectiver les différences entre les quartiers de notre ville ?
  • Monsieur le Président, ces lieux sont tellement peu nombreux qu’il existe une tolérance au sein de notre Zone de Police. Je vous interrogerai à ce sujet lors du prochain conseil de police. Cette tolérance est compréhensible mais est à géométrique variable. Je plaiderai pour des règles claires, des infrastructures de qualité et des informations plus précises.
  • Concernant ces informations, Indépendamment de la création de nouveaux lieux d’espace de liberté, que j’encourage, pouvez-vous déjà prévoir une information aux citoyens concernant les espaces existant accessibles « sans laisse » aux chiens ? Il n’est pas suffisant de prévoir une indication dans le parc même étant donné que la majorité des Bruxellois doit parcourir plusieurs kilomètres pour s’y rendre. Ces lieux ne sont malheureusement pas dans leur quartier.
  • Plusieurs villes disposent de parcs adaptés à l’entrainement et éducation des chiens. Plusieurs formules d’investissement et gestion existent. Ces lieux sont en effet tantôt gérés par le public, tantôt par le privé moyennant même une éventuelle contribution des usagers. La Ville de Bruxelles ne dispose pas de tels lieux publics alors qu’elle possède pourtant de très nombreux et vastes espaces verts qui pourraient s’y prêter, notamment le Bois de la Cambre, le Parc de Laeken, le Parc du Cinquantaine, Parc de Haren, etc… Pourriez-vous faire examiner l’opportunité de créer un véritable Caniparc disposant d’espaces mais aussi d’aménagement conçus pour les chiens, leur promenade et, surtout, leur éducation ?

Réponse du Collège de la Ville de Bruxelles

  • Le Collège de la Ville de Bruxelles veut renforcer ses politiques en faveur de la place des animaux dans l’espace public ;
  • Selon les statistiques du SPF Economie, en 2014, il y avait 48.000 chiens et 142.000 chats dans les ménages de notre Région;
  • En réponse à ma question, le Collège a rédigé un cadastre des promenades canines, de véritables lieux de liberté pour les chiens. Il s’agit
    • 4 espaces gérés par la Ville :
      • Cité Modèle ( nord de Laeken) ;
      • Parc du Solarium (NOH),
      • Parc Verregat ( nord de Laeken)
      • Parc du Craetbos qui a été aménagé en 2014 ( Nord de NOH),
    • 2 espaces gérés par la Région :
      • Parc du Cinquantenaire;
      • Parc de Laeken

 Ma réaction   : Merci pour ce cadastre. Nombreux quartiers ne disposent donc d’aucun espace de promenade canine. J’aborderai ce point lors du prochain conseil de police. Cette première analyse souligne la nécessite de tels espaces au moins

  • À Haren,
  • dans le sud du Quartier européen,
  • dans tout le Pentagone, 
  • Au niveau de l’avenue louise et Roosevelt, en particulier dans le Bois de la cambre
  • mais aussi dans certaines parties de NOH et Laeken. (Analyse à affiner)

 

  • Le Collège déplore que cette information ne soit pas accessible aux propriétaires de chiens car elle n’est pas centralisée par la Région alors que, la 6ème réforme de l’Etat lui attribue cette nouvelle compétence. La Ville regrette qu’un site internet comme « Brussels Garden » (outil régional d’informations sur les espaces verts) ne fasse pas mention des équipements existant pour les animaux de compagnie. Le Collège s’engage à ce que le nouveau site de la Ville de Bruxelles mentionne clairement toutes les promenades canines.

 

  • En ce qui concerne la création de Caniparcs, le Collège est favorable à mener une étude à ce sujet. Les services de la Ville participent d’ailleurs à une étude de Bruxelles Environnement sur la place du chien en ville (ce qu’il manque pour l’intégrer au mieux et en toute sécurité) ;

Ma réaction  : Ce groupe de travail doit envisager un éventuel PPP pour un site véritablement professionnel. Nous avons de grands espaces verts et ces aménagements n’entraineront aucune forme de nuisance. Je pense en particulier au niveau du Bois de la Cambre.  

  • Le Collège informe également qu’il y 134 canisites sur le territoire de la Ville, nettoyés tous les 2 jours et les service 1369 déjections qui ont été nettoyés pour le seul mois de janvier 2017.
X