Ci-dessous un communiqué de presse.

CORE Festival : David Weytsman (MR) demande au Collège PS-Ecolo-Defi la fin des dérogations aux normes de bruit pour l’organisation de ce type d’événements. Il souhaite également assurer la tranquillité de tous les riverains via des « contrats de qualité de vie » avec la Ville de Bruxelles. 

Les 27 et 28 mai derniers, le CORE Festival s’est tenu au Parc d’Osseghem, sur le plateau du Heysel. Une dérogation du Collège autorisait le dépassement des normes régionales de bruit.

En conséquence, des dizaines de milliers de riverains ont souffert. Suite aux centaines de plaintes reçues par Bruxelles Environnement, la Ville et de nombreux élus de toute la région, le chef de file MR-Vld, David Weytsman, souhaite que plusieurs changements soient apportés pour ce type d’événements :

  • « Nous avons reçu des centaines de plaintes de familles, d’étudiants incapables de se préparer pour leurs examens, et même de personnes venues pour se divertir choquées par l’intensité des nuisances. Les riverains directs ont également vécu l’enfer tout au long du week-end. Cette situation est inacceptable ! Ecolo et PS doivent apprendre à gérer ces événements et fixer des limites. Il faut un équilibre entre qualité de vie et festivités. »
  • « Je demande au Collège PS-Ecolo- Defi de respecter la loi et d’arrêter immédiatement d’accorder des dérogations pour ce type de grands événements. Le message qu’il envoie est néfaste, tant pour ce secteur d’activités que pour la qualité de vie des quartiers. D’ailleurs, pourquoi accorder une dérogation à un organisateur et pas à un autre ? Cela crée une distorsion de concurrence qui ne profite en rien au secteur bruxellois. »-
  • « Certaines villes européennes, après une large consultation citoyenne, établissent cet équilibre au moyen d’un « Contrat de qualité de vie » passé entre les autorités locales et les habitants directement affectés par les nuisances sonores. Nous demandons à l’Échevin Ecolo en charge de la Participation Citoyenne d’appliquer de tels contrats. L’enjeu est de consulter, d’améliorer l’information, de tenir compte de la vie des riverains, de définir des limites acceptables et d’éviter la surcharge d’événements dans certains quartiers. A Bruxelles, certains quartiers sont beaucoup trop sollicités !! C’est le cas du Heysel ou du Pentagone. Nous devons faire le même exercice dans tous les quartiers de notre Ville.”
  • « Par ailleurs, pourquoi s’obstiner à vouloir organiser uniquement de tels festivals en plein air quand Brussels expo est au bord de la faillite ? Je demande à ce Collège de mobiliser les palais vides du Heyselpour ce type de festivité. Cela permettrait aussi à Brussels Expo de diversifier ses recettes ».
  • « Enfin, selon plusieurs experts, le niveau de “bruit de voisinage” était 7 fois supérieur à la limite maximale autorisée. Ce rapport indique également que le niveau de son amplifié était largement supérieur au maximum autorisé. Comment les Ecolos peuvent-ils laisser passer cela ? C’est incompréhensible ! C’est de la pollution sonore et environnementale inacceptable. »

Laisser un commentaire

X