Le député MR David Weytsman veut l’examen d’une interdiction formelle de tous les mouvements d’extrême droite et d’extrême gauche qui s’adonnent à la politique avec des enfants de moins de 16 ans

Le député à la Fédération Wallonie-Bruxelles, David Weytsman, a exprimé dans la presse ce vendredi matin sa profonde inquiétude face à l’embrigadement systématique observé sur les médias sociaux et sur Internet par Redfox, le groupement de jeunesse du PTB. De manière officielle, il a fait part de sa préoccupation majeure à la Ministre de la Jeunesse, Françoise Bertieaux.

Il insiste fermement sur la nécessité de mettre en place un groupe de travail dédié à l’examen d’une interdiction formelle de tous les mouvements d’extrême droite et d’extrême gauche qui s’adonnent à la politique avec des enfants de moins de 16 ans. Cette démarche vise à assurer la protection de la jeunesse contre toute forme d’endoctrinement politique préjudiciable à leur développement et à la préservation des valeurs démocratiques.

« Les thématiques abordées sont extrêmes, et à l’image du discours populiste du PTB. Sur son site internet, Redfox encourage les jeunes non seulement à des actes d’incivilité mais aussi à rejoindre une “communauté de rebelles” s’opposant à l’avenir qu’on « leur impose », avec des slogans dépeignant notre société de raciste, sexiste, inégale, etc… Les enfants sont invités également à participer à des ateliers et à des camps pour parler des sujets de société. Cette approche d’embrigadement d’enfants soulève des inquiétudes quant à d’éventuelles manipulations idéologiques, à la promotion d’un engagement politique extrême bien trop précoce, et au risque de polarisation politique nuisible à notre démocratie ».

La Ministre a expliqué que cette association était suivie, comme les autres, par les services de l’inspection. Elle a répété que si elle devait apprendre que des faits illégaux, inciviques ou contraire aux libertés fondamentales se produisaient, qu’elle enverrait immédiatement les services de l’inspection.

Le député libéral s’assurera aussi prochainement auprès de la Ministre de l’Éducation, Caroline Désir, que ce type d’association ne puisse pas « rentrer » dans les écoles.

Laura Hidalgo, Présidente jeunes MR appuie cette démarche :

« Savoir qu’un enfant de 12 ans peut être affilié au PTB en 1 minute, est très préoccupant. Il faut un contrôle renforcé de cette organisation du PTB. Vouloir que les jeunes s’intéressent à la politique fait sens dans une démocratie. Tous les partis démocratiques francophones ont d’ailleurs une organisation dédiée aux jeunes. Ces organisations ont une mission qui est de former des CRACS (Citoyen, Responsable, Actif, Critique et Solidaire). Ce n’est clairement pas le cas ici. Ce que fait Redfox est inacceptable. Il faut empêcher ce genre d’endoctrinement ».

Laisser un commentaire

X