Dimanche 2 septembre prochain l’Association pour la Mémoire de la Shoah organisera la commémoration bruxelloise annuelle des victimes juives des persécutions et déportations perpétrées durant la seconde guerre mondiale. L’évènement, débutera à 17 heures Square Herschel Grynszpan, au carrefour de la rue des Tanneurs et de la rue des Brigittines.

 

Il se développera selon 4 axes: 

 

1 – Hommage aux victimes des persécutions et particulièrement à celles des rafles du 3 septembre 1943, quand les nazis raflèrent les Juifs de nationalité belge.
Ils avaient raflé les Juifs étrangers le 3 septembre 1942, jurant à ceux que cela pouvait rassurer qu’ils ne déporteraient pas les Juifs belges.
Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles inaugurera la “Place des 3 septembre”, au carrefour des rue du Miroir, des Brigittines et des Tanneurs.
Cette nomination vise à renforcer l’identité mémorielle du lieu en mémoire des 3 septembre 1942 date de la rafle des Juifs non belges, 3 septembre 1943, date de la rafle des Juifs belges et 3 septembre 1944, date de la libération de Bruxelles.
50 nouveaux Pavés de Mémoire aux noms des victimes du nazisme seront inaugurés rue des Tanneurs, devant les domiciles qu’ils habitaient avant les persécutions.
Haïm Vidal Sephiha, arrêté à 20 ans en 1943, témoignera et Henri Goldberg, président de la Fondation Auschwitz, évoquera la mémoire d’Auschwitz aujourd’hui en Belgique.

 

2 – Hommage aux Justes de Belgique, ces citoyens courageux et généreux qui cachèrent bénévolement des Juifs. Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles annoncera le projet d’élever un “Mur des justes de Belgique”.
Ce mur donnera en exemple à chacun les noms des tous les citoyens reconnus Justes par l’institut Yad Vashem.
François Englert, Prix Nobel et enfant caché, prononcera un discours pour soutenir ce projet. Durant la nuit du 2 au 3 septembre, les noms des 1742 justes seront projetés sur la façade du Musée juif, 21 rue des Minimes.

 

3 – Hommage aux soldats soviétiques qui libérèrent Auschwitz et contribuèrent à la chute du 3ème Reich au sein de l’alliance antinazie.
Allocution d’Alexandre Tokovinin, ambassadeur de Russie.

 

4 – Comme chaque année, un concert gratuit sera donné à 19 heures en l’église de la Chapelle.
Hélios Azoulay et l’orchestre de musique incidentale y rendra hommage à la résistance musicale juive développée durant la guerre.

 

L’ensemble de ce programme, inscrit dans le cadre de la Journée Européenne de la Culture Juive, sera présenté et détaillé lors d’une conférence de presse qui se tiendra mardi 28 août à 11 heures au Musée juif de Belgique, 21 rue des Minimes à Bruxelles.

 

Rejoignez la discussion 2 commentaires

  • Van Cauteren dit :

    Puissent les générations actuelles et futures ne jamais oublier que celui qui ne connaît pas l’histoire est appelé à la revivre (Malraux) et dès lors mamelons les responsables politiques à ne pas minimiser les cours d’histoire …..et aux parents , éducateurs , professeurs …à garder toujours le cap de la vigilance active .
    Que le ´´´plus jamais cela ´´´´ se traduise au quotidien ´´´en acté’´´

    • David dit :

      Je partage cet avis à 100%. J’y insiste souvent dans le cadre du travail de mémoire.
      J’organise d’ailleurs prochainement une visite guidée à ce sujet.
      Bon weekend!

Laisser un commentaire

X