Ce lundi matin, j’ai pu assister aux tests de nettoyage de deux fresques BD du centre-ville. Le bon solvant pour le bon type de tag… Quel travail !

Suite au vandalisme, plusieurs fresques de la Ville de Bruxelles sont malheureusement recouvertes de tags. Pour faire rayonner le parcours BD (grand atout touristique de Bruxelles), il est essentiel de les nettoyer les unes après les autres. Ici, les équipes de la Ville ont réalisé un test au Karcher pour commencer. Mais, c’est un peu trop abrasif. La solution: de l’acétone + éponge rugueuse + quelques instants de pose de l’acétone + Karcher en douceur. C’est donc plus compliqué qu’on le pense.

Deux systèmes d’anti-tag sont généralement utilisés :

  • Les waxs : une fois tagués, ils s’enlèvent entièrement au Karcher. Il faut par la suite remettre une couche de wax sur le mur. Cette technique est utilisée pour les murs en maçonnerie mais pas pour les fresque car le Karcher détériore les fresques.
  • Les films secs : une fois tagués, ils se lavent à l’éponge avec un produit adapté (suivant prescriptions du fabricant de l’anti-tag). Les tags partent (en théorie) et le film reste. Ce système peut fonctionner jusqu’à 10 lavages. Le produit de lavage peut être adapté (exemple : détergent neutre, acétone, …) mais dans ce cas la garantie de l’entreprise (le peintre) sur la fresque et sur l’anti-tag est rompue.

Ici, il s’agissait des fresques L’Archange et Lucy McKenzie, rue des Chartreux toutes les deux. D’autres fresques seront progressivement nettoyées…

Laisser un commentaire

X