Le secteur de l’eSport (la pratique de jeux vidéos de manière professionnelle) pèse actuellement 100 milliards de dollars dans le monde, soit plus que les secteurs cinématographique et musical réunis. C’est la deuxième plus grande industrie au niveau mondial après celle de livre. En Belgique, ce secteur peine a se développer. Et la Région bruxelloise est clairement à la traîne si on la compare avec d’autres grandes capitales européennes.

Ce mercredi, le député libéral david Weytsman a une nouvelle fois interpellé le Ministre Bernard Clerfayt sur les enjeux économiques et de création d’emplois que représente l’eSport à Bruxelles.  « Ce qui se passe est totalement incompréhensible. Nous assistons à la montée en puissance d’un secteur qui permet la création de nouveaux métiers qui touchent essentiellement les jeunes. Le ministre Clerfayt se trompe en ne percevant l’eSport que via des enjeux liés à la digitalisation.

L’eSport offre aussi une cinquantaine de nouveaux métiers aux retombées sociales, économiques, culturelles et évidemment sportives ! A côté des métiers de conceptions, de coding, d’édition, de nombreux métiers et spécialisations relèvent de la production, du management, de la gestion de projet, du marketing, du journalisme, du coaching, de la formation,  de l’aide à la jeunesse, etc… Notre région souffre particulièrement du chômage des plus jeunes et le gouvernement ne saisit pas cette opportunité. C’est un rendez-vous complètement raté avec la création d’emplois » fustige le député libéral.

Le député rappelle par ailleurs que le 4 décembre 2019, le comité interne d’eSports Europe a choisi Bruxelles pour y établir son siège européen. « Le gouvernement s’en était réjouit…et puis plus rien, comme depuis 2 ans! ».

Ce mercredi, David Weytsman a ainsi expliqué que près de 1,1 million de Belges pratiquent des jeux vidéo. Ils sont plus de 4 millions si l’on inclut les différents jeux sur tablettes et smartphones disponibles sur le marché. Au cours des deux années à venir, on s’attend à ce que le public belge intéressé par les eSports augmente de plus de 50%. Cette activité génère, en Belgique, un revenu annuel de 270 millions €.

David Weytsman plaide pour que « le gouvernement bruxellois développe des politiques de formation en réponse aux besoins du secteur du eSport en partenariat avec le privé ».

Le Ministre Clerfayt se défend et annonce que «  plus de 16% des cours données sont dans le domaine numérique principalement dans des métiers du digital, de l’information et de la communication ». Insuffisant et non adaptés, selon l’élu MR!

David Weytsman conclut « La réponse du Ministre prouve que le Gouvernement ne saisit pas les enjeux de ce secteur. La Région risque de passer à côté de nombreux emplois. Cela fait maintenant deux ans que les ministres se déclarent intéressés par les questions de eSport mais ne font rien pour attirer ce secteur d’activité, pour le soutenir et pour l’encadrer. Aucune rencontre n’a encore été organisée entre les ministres et la Belgian eSportFederation. »

Laisser un commentaire

X