Le gouvernement bruxellois va revoir le système des titres-services. Il est en train d’étudier les changements qu’il va opérer. Une certitude, il y aura un impact pour les utilisateurs.
Je suis totalement opposé à des mesures qui amènerait un prix facial augmenté par titre-service ou qui verrait la déduction fiscale réduite.

Les TS ce sont des emplois durables pour des personnes fragilisées et qui permettent à une classe moyenne bruxelloise fort malmenée d’avoir de l’aide extérieure.

Il faut faire attention à ne pas fragiliser le système des titres services. Le gouvernement bruxellois précédent avait en effet déjà décidé que :

l’indexation de l’intervention aux entreprises s’élevait à 100% mais sous certaines conditions (ce que n’a pas fait la Wallonie).
l’obligation pour les entreprises de titres-services de recruter 60 % des travailleurs nouvellement engagés dans le groupe des chômeurs complets indemnisés et des bénéficiaires d’un revenu d’intégration se ferait désormais chaque année et non plus chaque semestre. La flandre a supprimé cette obligation.
la réduction d’impôt soit limitée de 30 % à 15 % et uniquement pour les 156 premiers titres-services. La Flandre a, elle, maintenu la déduction fiscale à 30 %.

Le gouvernement bruxellois est en train de réaliser une étude sur les titres-service. Elle sera présentée en février. J’ai signalé au ministre ma volonté de voir cette étude se focaliser également sur l’élasticité des prix. Il y a en effet une corrélation directe entre le prix du titre service et son utilisation. Ainsi, suite aux réformes du gouvernement précédent, le nombre de titres-service utilisé en moyenne a déjà diminué en 2018. De 148 en 2017 à 146 en 2018. Et 2019 devrait être également en retrait.

Il est important à mes yeux également de migrer de plus en plus vers des titres-service électroniques. D’abord ça réduit la possibilité de fraudes (un énorme procès s’ouvre mi-décembre sur le sujet à Bruxelles) et ensuite c’est moins cher à la fabrication. Il y a là, une vraie possibilité de faire des économies.

Je serai en tout cas très attentif à ce qui sera décidé afin de ne pas fragiliser davantage la classe moyenne bruxelloise.

Laisser un commentaire

X