HarenLaekenLouise-RooseveltNeder-Over-HeembeekPentagoneQuartier Européen

Intensification du survol des avions au-dessus de la Ville de Bruxelles : 60% du territoire de la Ville de Bruxelles touché !

24 mars 2014 Pas de commentaire

QUESTION D’ACTUALITE

 

Intensification du survol des avions au-dessus de la Ville de Bruxelles

60% du territoire de la Ville de Bruxelles touché !

 

Monsieur le Président,

Depuis plusieurs semaines, mais en particulier ces derniers jours, je reçois de très nombreuses plaintes de Bruxellois directement touchés par le survol des avions. En cause, depuis le 6 février 2014, les nouvelles routes de décollages du Plan, dit « Plan Wathelet ».

Ce plan est censé mettre en application des accords de 2008 et 2010,  établissant les principes d’une nouvelle répartition des vols sur les zones les moins densément peuplées… pour des raisons évidentes de sécurité, de protection de la santé et de lutte contre les nuisances sonores .

Or aujourd’hui, depuis le 6 février 2014, on constate que ces nouvelles routes survolent de nombreux quartiers très densément peuplés de notre Ville. Les habitants de Haren, d’une partie de Laeken, Neder-over-Heembeek, du Pentagone, du quartier européen et de l’Avenue Roosevelt sont directement impactés, soit plus de 60% de notre Ville.

Monsieur le Président,

Je souhaiterais que le Collège de la Ville, puisse, comme cela se fait dans d’autres communes, réagir fermement et constructivement.

Dans ce dossier, la Ville de Bruxelles est parmi les communes les plus exposées, nos habitants souffrent du Plan Wathelet, soit de la concentration des gros porteurs sur la route du Canal, soit des nouvelles routes dite « tourne à gauche », pire parfois des deux !

1)      Neder-over-heembeek est depuis toujours l’une des entités de Bruxelles les plus survolées par les avions. Alors que le Ministre Wathelet rassurait encore les associations, il y a peu de l’impact positif de ce plan sur NOH.  Aujourd’hui, on constate l’inverse : une augmentation substantielle des survols, en particulier de gros porteurs.

2)      Une partie de Laeken et du Centre-Ville souffrent également de cette augmentation de survols.

3)      Le quartier Européen et une partie de Louise-Roosevelt souffrent par contre de la nouvelle ligne « tourne à gauche » qui de l’avis de nombreux experts communaux, régionaux et fédéraux ne respectent nullement les accords gouvernementaux de 2010 !

4)      Le Sablon, le Quartier Notre-Dame aux neiges, une partie du quartier européen, sont encore plus mal lotis car ils se situent entre la route du canal et la « longue route tourne à gauche »… et sont dans le cône de bruit de ces deux principales routes.

 

Monsieur le Président,

 

Je souhaiterais, via une déclaration ou une motion dont je peux vous soumettre les éléments principaux, que le Collège voire, le conseil Communal dans son ensemble

 

1)      marque sa solidarité avec tous les Bruxellois qui souffrent nouvellement ou davantage de nuisances sonores ;

 

2)      Que le Collège demande au ministre fédéral compétent : 

 

a)      de revoir immédiatement les routes entrées en application le 6 février 2014 pour revenir au respect des accords privilégiant les zones moins densément peuplées; 

 

b)      de s’assurer que les routes soient arrêtées sur base d’une étude d’impact environnemental en tenant compte des normes de bruit en vigueur en Région de Bruxelles-Capitale;

 

c)      d’appliquer la nuit européenne, qui s’étend de 23h à 7h pour empêcher que le trafic de jour ne recommence dès 6h du matin;

 

3)      Que le Collège demande au ministre régional compétent de veiller enfin au respect des normes bruxelloises de bruit et de sanctionner systématiquement des infractions commises par les compagnies aériennes.

 

Je vous remercie.

 

David WEYTSMAN

www.dweytsman.bedavid.weytsman@mr.be – 0474.55.73.95

***

 

X