Lien de l’article : http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/david-weytsman-denonce-ceux-qui-considerent-l-homosexualite-comme-une-maladie-5ada0360cd702f0c1aefc35b

 

“Ce sont les gens pour qui l’homosexualité est considérée religieusement comme une maladie qu’il faut toucher en priorité”,assure le député.

Suite à l’agression homophobe du week-end dernier, David Weytsman (MR), député bruxellois a questionné, ce vendredi, la ministre-présidente de la Cocof Fadila Laanan (PS). Dans son interpellation, le député libéral souligne le fait qu’il n’est pas normal que, malgré les nombreuses campagnes visant à la tolérance envers la communauté LGBTQI, plus d’un couple sur deux n’ose pas se donner la main en rue, de peur d’être agressé.

La Région bruxelloise a récemment mis l’accent sur la nécessité de sanctionner beaucoup plus rapidement ce type de violence à caractère homophobes, mais aussi sur celle d’examiner l’efficacité des politiques publiques menées contre l’homophobie et visant à augmenter la visibilité des personnes LGBTQI dans l’espace publique. Pour David Weytsman, le gouvernement ne sensibilise pas le bon public.

Selon lui, le problème ne réside pas dans un manque d’initiative, mais plutôt par l’atteinte qu’a cette prévention sur certains publics, alors que d’autres ne sont absolument pas touchés. “Le gouvernement bruxellois doit absolument orienter ses politiques de lutte contre l’homophobie auprès des plus jeunes, à l’école ou dans les salles de sport. C’est à la pré-adolescence, qu’il faut déconstruire les discours de peur ou de haine”, assure-t-il. “Il faut sensibiliser des populations arrivées plus récemment dans notre pays en provenance d’état où l’homosexualité est parfois illégale et punie. Et enfin, qu’en est-il des gens pour qui l’homosexualité est considérée, religieusement, comme une maladie? Ce sont ces gens là qu’il faut toucher en priorité. Et là rien n’est fait !”

Laisser un commentaire

X