UNE APPROCHE LIBERALE DES SENIORS A LA VILLE DE BRUXELLES 

Le constat est assez triste quant à la nouvelle politique seniors menée par le Collège de la Ville de Bruxelles.  Ces deux dernières années, il y a eu une refonte du conseil consultatif des Seniors, la suppression du département Seniors, un transfert annoncé vers le CPAS qui n’avance pas et de graves problèmes au sein de Service Seniors qui doit aider les personnes à rester chez elles… La Ville se prive d’outils importants visant à aider les Seniors et à lutter contre l’isolement. Une priorité de tout temps, mais en particulier aujourd’hui pendant cette crise sanitaire, sociale et économique.

Le Collège de la Ville de Bruxelles PS-Ecolo-Défi charge le CPAS de s’occuper de l’ensemble des actions en faveur des seniors.  Pour le MR, d’une part, le CPAS a déjà énormément de politiques à mener. Et d’autre part, les politiques seniors ne doivent PAS s’examiner QUE sous le prisme de l’aide sociale… Les Seniors sont aussi actifs, parfois de classe moyenne et veulent participer à la ville, enseigner, bouger, partager, …

C’est pourquoi Clémentine Buggenhout, conseillère communale et Présidente des Seniors du MR de la Ville de Bruxelles et moi, présentons 25 priorités pour une politique seniors plus transversale et proactive pour toutes et tous ! 

Les voici, en synthèse :

  1. Faire de la politique Seniors, une politique plus transversale (qui touche toutes les compétences de notre Ville), proactive (qui va à la rencontre de tous les Seniors vs. l’attentisme actuel laissant souvent des seniors isolés) dans une optique intergénérationnelle !
  2. Maintenir, voire développer,  les activités, les services et les nouveaux Espaces Seniors initiés par Alain Courtois, Echevin des Seniors de 2012 à 2018.
  3. Soutenir les réseaux privés et publics visant à encourager au volontariat. Les Seniors ont de nombreuses expertises qui doivent être davantage valorisées dans l’intérêt de l’ensemble de la société. 
  4. Favoriser l’accès généralisé aux loisirs, à la culture et aux sports. Des activités existaient. Elles ont été supprimées. C’est inadmissible pour le MR ! 
  5. Créer un réseau de visites guidées intergénérationnelles des quartiers de la Ville.
  6. Soutenir davantage les associations qui accompagnent les seniors que ce soit chez eux ou dans les Maison de repos par divers moyens : activités culturelles et sportives, aide dans les achats, lecture, etc…
  7. Augmenter toutes les formes d’activités intergénérationnelles : logements, cultures, éducations, sports… D’où l’importance de ne pas supprimer le département Seniors au sein de la Ville de Bruxelles.
  8. Soutenir les initiatives d’habitats alternatifs et intergénérationnels : Sensibiliser les acteurs du logement, en ce compris la Régie foncière de la Ville de Bruxelles, les entreprises et associations actives dans le secteur du logement, à la création de logements adaptés, alternatifs ou intergénérationnels répondant aux besoins des personnes vieillissantes.
  9. Créer un Pass « senior » reprenant un ensemble d’activités et de réductions proposées par la Ville de Bruxelles, le CPAS  et ses partenaires régionaux publics et surtout privés.
  10. Poursuivre le développement les Espaces seniors (menacés d’être tous fermés) et des guichets uniques d’informations pertinentes.
  11. Proposer des formations visant à lutter contre la fracture numérique et l’isolement digital. Elle se tiendront au sein des Espaces seniors et seront adaptées aux besoins des seniors, en lien avec la numérisation des services de la Ville (formation à l’utilisation de l’e-guichet de la Ville de Bruxelles, d’Internet et des réseaux sociaux) et renforcer la sensibilisation des seniors aux Espaces Publics Numériques (EPN).
  12. Encourager, en concertation avec les directions,  l’ouverture des Maisons de repos vers leurs quartiers en mettant notamment en lumière les initiatives proposées par la Ville dans les environs de la Maison de repos, en encourageant l’organisation d’activités culturelles et sportives ouvertes aux familles et aux habitants du quartier ;
  13. Soutenir la création de comités de résidents, familles ou proches de résidents au sein des maisons de repos soucieux de répondre aux soucis des résidents et du personnel des maisons de repos.
  14. Développer les services de télé-vigilance qui permettent de signaler un problème, un risque pour la sécurité ou d’appeler à l’aide par exemple en cas de chute.
  15. Promouvoir et encourager l’adhésion de la Ville au réseau « Ville amie démence » développé par la ligue Alzheimer.
  16. Soutenir et développer des projets d’accompagnement des personnes fragilisées par la maladie et le handicap.
  17. Soutenir et informer les aidants proches concernant les aides financières, sociales ou psychologiques existantes. La loi votée pour le gouvernement de Sophie Wilmes donne des droits aux Aidants proches. La Ville doit soutenir ces initiatives.;
  18. Favoriser le développement d’une véritable politique de mobilité tenant compte des besoins des Seniors (booster notamment les initiatives de mobilité, comme Taxi Stop).
  19. Développer le label « Senior friendly » : sensibilisation aux problématiques seniors auprès des acteurs sociaux, culturels, académiques, commerciaux par la remise du label “Senior friendly”.
  20. Soutenir davantage, dans la stratégie de la Régie foncière de la Ville de Bruxelles,  la construction de nouveaux logements pour les Seniors et adaptables aux personnes en situation de handicap.
  21. Mettre en oeuvre le projet ‘senior focus’ du parquet bruxellois pour faire face à des disparitions d’ainés par analogie avec l’initiative Child Focus.
  22. Développer une signalétique mieux visible par les seniors lorsqu’ils arrivent en gare (bus, train ou tram).
  23. Poursuivre la décentralisation des services administratifs, commencée par Alain Courtois, de sorte que des seniors puissent aisément entreprendre les démarches les plus importantes dans leur propre quartier.
  24. Créer un pool d’experts, en soutien au Conseil consultatif des Seniors, spécialistes des questions liées au vieillissement à Bruxelles, en vue de réfléchir et développer des solutions innovantes répondant aux défis de la politique des aînés.
  25. Evaluer chaque année les politiques Seniors et présenter cette évaluation au Conseil communal de la Ville de Bruxelles

Pour (re)lire notre intervention dans La Libre à ce sujet, rendez-vous ici.

Laisser un commentaire

X